Lieux de travail et ergonomie : que doit-on considérer pour favoriser le bien-être des employés?

Retour aux articles

L’imposition d’un changement de nos habitudes de travail au cours des derniers mois a soulevé plusieurs questionnements quant à nos modes de travail plus "traditionnels". L’ensemble de ce contexte particulier impose une prise de décision par rapport au modèle de travail que nous souhaitons privilégier au sein de notre organisation. Évidemment, plusieurs éléments doivent être discutés afin d’harmoniser les défis de l’organisation du travail et le bien-être des employés. Selon l’Ordre des conseillers en ressources humaines agréés (CRHA), 50% des organisations prévoient effectuer des rénovations importantes des espaces de bureaux actuels et 20% prévoient un déménagement des espaces de bureaux. Voilà une excellente opportunité pour revoir nos modes de travail et d’y intégrer l’ergonomie. 


Le lieu de travail compte pour beaucoup dans le calcul des avantages pris en compte par un employé, autant lors de l’embauche que pour la rétention de ce dernier. Télétravail, bureau fermé ou espaces ouverts, chaque type d’emploi peut tirer profit de l’un ou l’autre de ces modes de travail, qui impacteront nécessairement sur la performance et le bien-être au travail. Selon le CRHA, 52% des organisations ont l’intention de privilégier le temps partagé selon une formule fixe et prédéterminée chaque semaine. Considérant cette option, il est effectivement raisonnable de penser qu’un réaménagement ou un déménagement est prévisible. Voici quelques éléments à tenir compte du point de vue de l’ergonomie, selon les différents modes de travail :


TÉLÉTRAVAIL :
Dans un contexte de travail exclusivement en télétravail, l’employeur doit impérativement se doter d’une politique concernant les équipements de travail. En effet, l’employé devrait avoir accès à une chaise de bureau confortable (avec un minimum d’ajustements), un clavier, une souris et un écran (pour éviter le travail directement sur le portable). Bien que l’accès à des équipements soit indispensable pour être confortable, il faut aussi que les employés sachent s’en servir adéquatement. Dans cette optique, il est recommandé d’offrir une conférence ou une formation sur l’ergonomie de bureau et un minimum d’accompagnement dans la mise en place du poste de travail à la maison. Par exemple, il est possible d’effectuer des ajustements de poste à distance, à l’aide de photos et de vidéos de l’espace de travail. Grâce à des conseils personnalisés et des équipement appropriés, les employés ne peuvent qu’en retirer des bénéfices.


TRAVAIL HYBRIDE

La mise en place d’un modèle de travail hybride mènera inévitablement une réorganisation de l’environnement de travail général. Selon la proportion de travail effectuée à distance versus celle effectuée sur les lieux de travail, il n’est pas impossible que l’espace nécessaire pour les bureaux soit revu. Par exemple, si moins de 50% de la totalité des employés se trouvent sur les lieux de travail quotidiennement, l’espace inutilisé peut être réaménagé.

 
Plusieurs organisations optent maintenant pour des espaces de travail ouverts, où se côtoient les aires de travail, les cubicules, les aires de repos et les salles de rencontre. Cette alternative est intéressante sur plusieurs points, comme pour favoriser les échanges et sauver des coûts, mais l’aspect de l’ergonomie peut rapidement être oublié. Voici les points à considérer :

- Les bureaux non assignés : cette réalité implique d’avoir une bonne stratégie de changement. Pour les enjeux ergonomiques, il est nécessaire de prévoir la formation et l’accompagnement des employés afin qu’ils maîtrisent adéquatement les principes de base de l’ajustement d’un poste de travail. 

- Choix du mobilier et des équipements : Puisque plusieurs individus utiliseront les différents postes de travail, il est impératif d’opter pour des équipements facilement ajustables, pour convenir à différents types de morphologie.

- Intimité sonore : Pour que l’expérience soit agréable pour tous, il est important de prévoir des zones de travail silencieuses ou des cubicules pour procéder à des appels téléphoniques, par exemple.


Le bien-être et la qualité de vie au travail dépendent de plusieurs aspects. L’environnement de travail et tout ce qui l’entoure en font également parti. Bien que le monde du travail soit en pleine révolution, il s’avère toujours important de maintenir une culture organisationnelle forte et de faire croître le sentiment d’appartenance. 

Vous désirez discuter de vos besoins en ergonomie? Contacter nos ergonomes